M A U R I T A N I E

L ' A V E N T U R E   A U   G PS

Sauf mention contraire, toutes les photos du site nous appartiennent et sont librement utilisables sur vos pages web. Merci de simplement mentionner la source.

RÉNOVATION DE LA 2CV FOURGONNETTE

 

 

Voici une fourgonnette qui ne présente pas trop mal, de loin. De plus près c'est une toute autre histoire. Vous trouverez ci-dessous son vécu, l'élan de solidarité qui s'est créé pour sa reconstruction et le budget détaillé nécessaire à son retour sur les routes françaises, avant son départ au cœur du Sahara mauritanien.

Sa petite histoire

 

Sortie des usines Citroën au début des années 70, voilà bientôt 50 ans que cette fourgonnette permet à ses divers propriétaires de connaître la joie de conduire un bicylindre. Nous n'avons cependant guère pu remonter sa généalogie qu'aux deux derniers propriétaires.

 

  • Marie-Julie et Fred, un couple de surfeurs, s'en servent pour parcourir les spots de la côte. Puis sur un mauvais trou Fred plie légèrement le côté gauche du châssis, casse un ressort de suspension arrière et arrache la butée. La fourgonnette restera aux quatre vents plusieurs années sans rouler.
  • Fabrice et Christèle l'ont ensuite récupérée pour en faire un support artistique destiné aux écoles primaires de la région et à diverses animations. Fabrice bricole juste les freins, et la 2cv est amenée sur plateau dans les divers sites de peintures ! Entre chaque séance artistique, un coup de rouleau lui redonne une couleur uniforme.

Petite annonce

 

A la recherche de deux 2cv fourgonnettes ou Acadiane à petits prix pour partir au Sahara, nous avons envoyé des mails dans différents 2cv clubs de France.

Fabrice et Christèle sont tombés sur notre annonce. Fabrice a déjà fait l'Afrique dans les années 90 et avec Christèle ils possèdent une flotte de 2cv pour leur entreprise, dont le but est d'organiser des balades et rallyes touristiques en Touraine "2cv Légende Organisation".

Fabrice nous envoie un mail pour nous proposer une vieille 2cv fourgonnette qui traine sur son terrain et sa main d’œuvre gracieuse pour la retaper, contre de la publicité pour son entreprise.

Nous acceptons bien entendu et programmons une première remise en état du 17 au 25 février 2020.

Entre temps, Christèle lance auprès de son entourage deuchiste un chantier participatif pour la restauration de la 2cv fourgonnette.

Quelques photos de la caisse

Du lichen qui se plait entre la galerie et le toît

Un peu de rouille sur la bordure des fenêtres

Le volet d'aération une fois la peinture grattée. Un grand classique de la restauration...

Rouille perforante sur la planche de bord

Le plancher arrière et les passages de roue sont

concaves, mais sans trop de rouille

Plus de brancards ni de plancher avant...

Côté châssis, presque pas de rouille, sauf sur l'avant du plancher supérieure. Par contre, comme mentionné plus haut, le côté gauche est légèrement plié, la butée de bras arrachée et un ressort de suspension cassé.

Un chantier participatif

De haut en bas et de gauche à droite : Fabien sur le perçage des renforts du châssis, Stéphane et le percuteur à aiguille pour faire tomber toute la rouille, Coluche avec ses enfants Nono et Binus sur la dépose de la mécanique, Tonton casquette sur le ponçage d'une porte, Fabrice sur le démontage des tirants au chalumeau, Yolande sur la soudure des renforts de châssis, Guy sur le décapage à la raclette de 5 couches de peintures à la gouache, José dans les mesures de tôles à remplacer et Frédérique dans la rénovation de la directions.

Reconstruction, première

 

Le 16 février j'arrive à Dierre, chez Fabrice et Christèle pour commencer le boulot.

Ajustage du futur brancard gauche

Soudure du brancard

Nouveau planché terminé en 20/10ème

Nouvelle planche de bord

Repose de la caisse sur le châssis

Châssis renforcé et blacksonné

Budget première intervention

 

Détail du budget pour ces neuf premiers jours de travaux :

 

  • Aller / retour, domicile - Marseille :  22 euros
  • Bus aller, Marseille - Bordeaux - Tours :  32 euros
  • Train retour, Tours - Lyon - Marseille :  69 euros
  • Logement pendant 8 jours :  20 euros *
  • Pièces détachées achetées sur internet :  650 euros **
  • Pièces détachées achetées à Fabrice + matériel consommable :  329 euros ***
  • Divers (grillades, vins...) :  50 euros.

 

Premier total :  1172 euros

 

 

Ne sont pas comptabilisés les six soufflets neufs de cardan que j'avais de longue date, des pièces d'occasions données par Fabrice (deux portes avant, deux optiques de phare, un ressort arrière de pot de suspension, trois chapes de tirant), et toute la tôle nécessaire à la reconstruction de la 2cv, gentiment offerte par Jean-Pierre, un artisan serrurier métallier du village voisin.

 

 

 

* Pour le logement Fabrice et Christèle m'ont gracieusement prêté le mobile-home dans leur jardin. Ils ne me demanderont qu'une simple participation pour la consommation d’électricité, d'eau et de gaz. C'est pour cela que le montant du logement sur 8 jours est si bas.

 

** Renforts de châssis 179 euros, disque d'embrayage 19, cinq chambres à air 45, pochette de joints moteur 23, roulement arrière supérieur de boite de vitesse 32, butée d'embrayage 11, tube de frein le long du châssis 18, manette clignotant 6, kit de frein tambour avant complet avec cylindres de roue, mâchoires et ressorts 49, batterie 68, 2l d'huile de boite 22, 5l d'huile moteur 33, bombe de dégrippant 5, rétroviseurs d'angle 6, quatre pneus 135x80x15 Nankang 136.

 

*** Quatre disques en 125 à tronçonner 8 euros, deux disques en 215 à tronçonner 10, deux cylindres de roue arrière 40, deux soufflets de rotule de direction 20, plaquette caoutchouc de direction 5, deux boulons 6x12 pour fixation d'ailes 3, silent bloc de boite 10, deux câbles de frein à main d'occasion 16, rilsan et graisse pour les soufflets de cardan 5, quatre cartouches de Blakson 60, fil de soudure 40, 70 bars de gas pour soudure 40, 1l d'antirouille 45, bombe de peinture 12, Pâte à joint, dégraissant, papier de verre et produit fontaine de nettoyage 15.